Venir à bout de la tête plate du nourrisson en 9 étapes.

Ah... la tête plate du nourrisson, vaste sujet. L'on ne rend pas forcément compte, c'est parfois un proche, une amie ou si vous avez de la chance, le pédiatre, qui vous mettent en garde et vous font gentiment remarquer que votre bébé à la tête plate. Et la souvent c'est la panique ! Mais non pas de panique, si c'est pris en charge avant 3 mois, vous avez toutes les chances que votre bébé retrouve une jolie tête rapidement, si c'est entre 3 et 6 mois, la prise en charge est un peu plus longue mais l'évolution est positive, après 6 mois, l'évolution sera plus lente et il pourra rester une trace de la déformation mais la aussi tout reste possible.

Cette article donne quelques astuces, si votre bébé a la tête plate, consulté une ostéopathe ou kiné spécialisé, il adaptera les exercices pour VOTRE bébé, selon son âge, son type de déformation. Des exercices plus complexes à réaliser ne sont pas décrit ici.



tête plate bébé ostéopathe

Étape 1 : Bannir les transat !


Pour que la tête de votre bébé ne s'aplatisse pas ou pour qu'elle devienne ronde, le secret c'est que tout le corps, je dis bien TOUS le corps du bébé doit être libre de mouvement. C'est bougeant et gigotant sans contraintes et dans toutes les directions de la tête, des épaules, du dos, du bassin du bébé que le bébé modèle harmonieusement la forme de sa tête. Un bébé contenu prend la forme du contenant... Malheureusement le transat ne permet pas au bébé de bouger librement, il est enfoncé dans l'assise, impossible de glisser sa tête vers le haut, le bas ou les côtés avec le maximum d'amplitude.


Étape 2 : Temps d'éveil dans toutes les positions.


Oui, le bébé doit dormir sur le dodo mais dormir sur le dos c'est transformé pour beaucoup de parents en : NE jamais poser le bébé sur le dos. Hors la majorité du développement moteur du bébé se faire par la position ventral ! Dés la naissance et quand le bébé est réveillé , il est recommandé de positionner le bébé sur le ventre, attention avec les coudes repliés sous les épaules. Vous pouvez aussi le positionner sur le côté droit, avec une serviette roulé dans le dos ou sur le côté gauche. Varier ainsi les positions les temps d'éveil, l’empêche de s’aplatir la tête et favorise un bon développement moteur.



bébé se tient les mains

Étape 3 : Portez votre bébé


Les premiers mois, surtout quand il vient de naître, le portage est un excellent moyen de prévention anti-tête plate, en plus de favoriser le lien parent-bébé. L'idéal c'est de varier les type de portage. Vous pourriez le porter face à vous, ventre à ventre, ou sur le côté avec son dos contre vous, en alternant côté droit et côté gauche. Le portage du bébé par le bassin, son dos contre ventre est très bien aussi. Bref trouvez pleins de position pour alterner la manière de porter votre bébé. Le pire étant de porter le bébé toujours avec le même bras et de la même manière, cela appauvrit son développement et à terme cela vous créera des tensions dans le dos.


Étape 4 : Favorisez l'enroulement du nourrisson


Par enroulement nous entendons rapprocher ses pieds de sa tête, c'est à dire favoriser la flexion de la colonne vertébrale (comme lorsque l'on se penche en avant) en faveur de l'extension (comme lorsque l'on fait le pont). Beaucoup de bébés qui aplatissent leur tête, sont en faite des bébés qui ont plus d'extension que de flexion, ce qui induit un appui plus fort de leur tête contre les surfaces. Ce sont souvent des bébés qui tiennent leur tête très tôt, les parents en sont très fière, malheureusement normalement un bébé doit être capable de tenir sa tête aux alentours de 3 mois, pas avant ! Sinon c'est qu'il a probablement des tensions ne lui permettant pas de s'enrouler correctement.

  • Si il est tout petit, assurez vous que votre bébé est bien capable de mettre ses mains à sa bouche et qu'il n'a pas les bras toujours ouverts en croix.

  • Si il est plus grand, vérifiez qu'il est capable de ramener ses cuisses sur sont ventre voir d’attraper ses pieds avec ses mains ou mieux de mettre ses pieds dans sa bouche. Ne vous inquiétez pas si il n'y parvient pas, votre ostéopathe ou kine spécialisé en pédiatrie vous expliquera comment y parvenir.


Étape 5 : Connaissez le type de déformation de votre nourrisson.


Selon que la déformation soit une plagiocéphalie droite (tête plate d'un seul côté), plagiocéphalie gauche, brachycéphalie (tête plate en arrière), dolichocéphalie ou encore l'association d'une plagiocéphalie et d'une brachycéphalie, la prise en charge sera différente. L'ostéopathe spécialisé en pédiatrie vous indiquera le type de déformation, l'origine de la déformation afin d'en venir à bout au plus vite.


Étape 6 : Suivez l'évolution de la déformation


Il existe plusieurs méthodes de suivi d'une déformation crânienne. La plus simple est la prise de photo, vue du dessus et de chaque côté, cette technique est efficace à condition que la chevelure du bébé ne soit pas trop développée ! Au cabinet on associe prise de photo et mesures. La prise de photo donne un rendu global, la prise de mesure permet de mesurer les plus petites évolutions, ce qui est une grande motivation quand parfois, on a l'impression que la progression stagne. C'est aussi un moyen de rester motiver de voir que tout notre travail produit ses fruits.

Il existe une classification des déformations en 3 groupes : léger, modéré, sévère. Selon le groupe dans lequel se trouve votre bébé et d'autre éléments comme le mode de garde ou l'âge par exemple, l'ostéopathe vous indiquera les chances d'évolution de la déformation.


bébé sur le ventre

Étape 7 : N'envisagez le casque que pour les cas sévères et "âgés"


Au Etats-Unis le business du casque fait un tabac, qu'elle tristesse de voir que cette mode arrive maintenant en France, sur des bébés de moins de 6 mois avec des déformations modérés ! Je ne dis pas que le casque est inutile, mais son utilisation n'est pas a prendre à la légère. Si votre bébé n'a pas été mesuré comme sévère et qu'il a moins de 6 mois, évitez le casque. Dans les autres cas demandez plusieurs avis avant de "casquer". Très peu d'études n'ont à l'heure actuelle été publiées sur l'impact du casque et la contention de la boite crânienne qu'il implique. Une étude canadienne démontre cependant que sont utilisation n'est pas plus efficace qu'un repositionnement intensif voir qu'elle implique des effet secondaires néfastes (démangeaison, transpiration, impact psychologique).


Étape 8 : Établissez un programme de repositionnement intensif quotidien avec l'aide d'un professionnel.


Ce sont les kinésithérapeutes et les ostéopathes spécialisés en pédiatrie qui sauront vous indiquer les exercices et jeux à réaliser tous les jours ! Cela peut être long, fastidieux mais le jeu en vaut la chandelle... Croyez moi si vous vous tenez a un programme quotidien, si vous êtes motivé il n'y a aucune raison que la déformation n'évolue pas. Pour cela je propose au parents de me filmer pendant la consultation, je leur montre ainsi un panel d'exercices et de jeux à reproduire avec leur bébé. En plus d'améliorer la forme du crâne, cela favorise le développement moteur et créé du lien.



Étape 9 : Ne désespérez pas.


Il arrive parfois que l'évolution ne se fasse pas aussi rapidement que l'on souhaiterais, voir que l'évolution stagne malgré tous vos efforts ! Ne vous inquiétez pas cela est normal, parfois l'on ne gagne pas sur la forme de la circonférence du crâne, mais la face s’harmonise, le dessus du crâne s'arrondit, la nuque se dessine, sans que les mesures ne montre d'amélioration. Parfois, la croissance du crâne ralentit au profit d'autres structures. Patience, est le maitre mot.



Cet articles à été rédigé par Charlotte AUBERT, ostéopathe D.O. spécialisé en pédiatrie. Si vous souhaitez prendre rendez-vous pour un avis personnalisé, cliquez ici.



Pour tous renseignements complémentaires,

contactez nous :

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon

Charlotte Aubert Ostéopathe Paris 16 www.aubert-osteopatheparis16.com 

- © Tous droits réservés -